Vous avez dit « Hamburger » ?

Avec son port, sa qualité de vie et sa vie culturelle, Hambourg est une ville résolument ouverte sur le monde. Les Hambourgeois ont la réputation d’être cosmopolites, courtois et tolérants. Quoi d’étonnant à ce que certains aient fait le tour du monde ?

 

03-Hamburger

(© dpa/pa)

 

Le plus célèbre d’entre eux, tout le monde le connaît. Il est épais, rond et tout chaud. On le regarde avec gourmandise. On le saisit avec des doigts pleins de volupté. Et finalement, on mord dedans à pleines dents. Les enfants en raffolent, de préférence avec des frites barbouillées de ketchup-mayonnaise. Il s’agit, bien sûr, du « hamburger » !

 

Grand voyage pour un petit sandwich

 

01-Hamburger

(© dpa/pa)

 

On a beau le croire américain, ce sandwich chaud composé de viande hachée et de crudités coincés entre deux pains ronds doit son nom à la ville de Hambourg. Il en fut longtemps la spécialité, appréciée des marins. Et c’est ainsi tout naturellement qu’il traversa l’Atlantique avec les émigrants allemands au XIXe siècle.

Le hamburger était le principal plat servi à bord des bateaux de la H.A.P.A.G., la liaison maritime qui reliait Hambourg à New York et qui vit passer les vagues successives d’émigrants européens vers les États-Unis.

Peu à peu, le hamburger commença ainsi à faire son apparition dans les rues de New York. Pour beaucoup, il fleurait bon le pays natal. De plus, c’était un plat roboratif pour les ouvriers des usines. Puis, il s’américanisa pour devenir le « burger » que nous connaissons, sous toutes ses déclinaisons. Au XXe siècle, il devint un emblème de la restauration rapide.

 

Une ville de chanceliers et de musiciens

 

02-Hamburger

(© dpa/pa)

 

Mais le « Hamburger », en allemand, c’est aussi tout simplement l’habitant ou le natif de Hambourg. Et là aussi, ils sont nombreux à s’être illustrés.

 

La ville hanséatique a donné deux chanceliers à la République fédérale : Helmut Schmidt (1918-2015) et Angela Merkel (née en 1954). Le premier, chef du gouvernement allemand de 1974 à 1982, fut un gestionnaire de crises réputé à l’échelle internationale à l’époque des chocs pétroliers et un fervent artisan de la coopération franco-allemande et européenne. Il resta toute sa vie très lié à sa ville natale, dont il fut un ambassadeur – et même un emblème - actif jusqu’à un âge avancé. La seconde, elle, n’a passé que les premiers mois de sa vie à Hambourg. Elle a grandi à Templin, en RDA.

Parmi les Hambourgeois célèbres, on compte aussi nombre d’artistes et de créatifs. Le plus Parisien d’entre eux est sans aucun doute Karl Lagerfeld (né en 1933). Le couturier et dessinateur se fit un nom chez « Patou » dès les années 1950 et chez « Chloé » dans les années 1970 avant de devenir, une décennie plus tard, le créateur vedette de « Chanel » que tout le monde connaît.

Hambourg est, par ailleurs, une patrie de musiciens. Les compositeurs Johannes Brahms (1833-1897) et Felix Mendelssohn-Bartholdy (1809-1847), deux illustres représentants de la musique romantique, y ont vu le jour. Tout comme les compositeurs baroques Georg-Christoph Telemann (1681-1767) et Georg-Friedrich Händel (1685-1759).

Hambourg a également vu naître des physiciens (Heinrich Herz, le découvreur des ondes électromagnétiques), des cinéastes (Fatih Akin, Head-on, De l’autre côté), des comédiens (Hans Albers, célèbre acteur populaire de l’Entre-deux-guerres, et Moritz Bleibtreu), le chanteur et poète Wolf Biermann, l’éditeur Harry Rowohlt ou encore l’ancien capitaine de l’équipe allemande de football Uwe Seeler (né en 1936).

Enfin, la ville hanséatique, tournée vers la mer et le grand large, a vu naître une pléiade de marins qui n’ont eu de cesse de repousser la ligne de l’horizon. Et parmi eux, un pirate : le célèbre Klaus Störtebecker, au XIVe siècle.

 

A.L.

 

Source / Quelle Missions-allemandes-en-France



Ajouté le 18/07/2017 par Francis MILANI - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA