Add2- Missions allemandes en France- Panorama de la semaine 48/ Überblick der Woche 48

Sigmar Gabriel se rend à Washington pour des entretiens

1 déc. 2017

Le ministre fédéral des Affaires étrangères a rencontré à nouveau son homologue américain Rex Tillerson lors de son déplacement à Washington le 30 novembre.

 

Malgré les tumultes sur la scène politique allemande, le monde ne s’arrête pas de tourner : l’interminable conflit dans l’est de l’Ukraine, la crise larvée dans le golfe Persique, la menace du programme balistique nord-coréen sont autant de dossiers urgents que le chef de la diplomatie allemande compte aborder à Washington jeudi (30 novembre). C’est la quatrième fois déjà qu’il visite la capitale américaine depuis sa prise de fonctions au mois de janvier.

 

Missions-allemandes-en-France

Cliquer sur l'image pour lire la suite de l'article / (© Florian Gaertner/Photothek.net)

 


 

Le G20 en Allemagne : bilan

1 déc. 2017

 

« Formons un monde interconnecté », tel est le thème de la présidence allemande du G20 qui s'achève le 30 novembre. Le point culminant en a été le sommet du G20 les 7 et 8 juillet à Hambourg. Que retenir de la présidence ? Et quels sont les processus de travail qui seront poursuivis sous la présidence de l'Argentine ?

 

La chancelière fédérale Angela Merkel avait choisi à dessein le thème de la présidence allemande intitulé « Formons un monde interconnecté ». « En agissant ensemble, nous pouvons obtenir davantage que seuls. C’est ce qui nous a guidés pour traiter les sujets et atteindre des résultats », a déclaré Angela Merkel à la suite du sommet du G20 à Hambourg.

Le 1er décembre, l’Allemagne cède la présidence du G20 à l’Argentine. Ce sera ensuite au tour du Japon (2018/2019) et de l’Arabie Saoudite (2019/2020).

 

Une prise de position claire en faveur de la coopération

La présidence allemande du G20 a misé sur la coopération multilatérale. Le ferme engagement en faveur du multilatéralisme a marqué toutes les thématiques traitées et a servi de fil rouge dans le communiqué adopté par les chefs d’État et de gouvernement du G20.

 

Missions-allemandes-en-France

Cliquer sur l'image pour lire la suite de l'article / (© Gouvernement fédéral/Bergmann)

 


 

Commémoration des victimes du terrorisme à Berlin

1 déc. 2017

Près d’un an après l’attentat islamiste devant l’Eglise du souvenir à Berlin, le marché de Noël s’est ouvert sur la Breitscheidplatz avec la commémoration des victimes.

Cette année, le marché de Noël se déroule dans des conditions de sécurité renforcées. Des barrières en béton ont été installées tout autour de la place, la présence policière a été renforcée et d’autres mesures annoncées.

Un porte-parole de la Fédération des forains a déclaré que tous espèrent un Avent paisible. Auparavant, les forains ont assisté à un service religieux dans l’Eglise du souvenir. Le 19 décembre 2016, un kamikaze avait foncé sur le marché avec un camion, tuant douze personnes et en blessant 70.

 

 

Missions-allemandes-en-France

Cliquer sur l'image pour lire la suite de l'article / (© dpa)

 


Le calendrier de l’Avent, une histoire allemande

1 déc. 2017

Chaque jour, une fenêtre à ouvrir, et derrière le plaisir de découvrir un chocolat, une image ou un petit cadeau : c’est le calendrier de l’Avent. Du 1er au 24 décembre, il aide petits et grands à entrer dans la joie de Noël. Aujourd’hui produit en grandes séries et vendu en supermarché, il était autrefois confectionné à la main dans les familles allemandes pour être offert aux enfants.

L’idée de créer un calendrier pour décompter les jours avant la célébration de Noël est née dans l’Allemagne du milieu du XIXe siècle. Thomas Mann évoque le calendrier offert au jeune Hanno en 1869 dans son roman Les Buddenbrooks. Dans les familles chrétiennes, c’était un moyen d’aider les enfants à appréhender l’attente, car le temps est souvent une notion abstraite pour eux.

À peu près à la même époque, naît d’ailleurs une « couronne de l’Avent » qui remplit une fonction similaire. Elle est inventée par un pasteur évangélique, Johann Hinrich Wichern (1808-1881), qui s’occupe d’enfants nécessiteux. Souhaitant rendre leur attente moins pénible, il crée une couronne surmontée de 24 bougies - 19 petites et quatre grandes pour les dimanches.

 

Missions-allemandes-en-France

Cliquer sur l'image pour lire la suite de l'article / (© dpa/pa)

 


 

Sigmar Gabriel participe à la conférence sur les matières premières à Saint-Pétersbourg

30 nov. 2017

« Il est dans notre intérêt commun de résoudre les crises politiques » : Sigmar Gabriel participe à la conférence sur les matières premières à Saint-Pétersbourg

Lors de la 10e conférence germano-russe sur les matières premières à Saint-Pétersbourg, le ministre fédéral des Affaires étrangères Sigmar Gabriel a appelé mercredi (29 novembre) à rétablir la confiance.

 

 

Mettre à profit la diversité des relations

« Il est dans notre intérêt commun de résoudre les crises politiques », a souligné le chef de la diplomatie allemande, évoquant les diverses possibilités d’entretenir les relations entre Berlin et Moscou : « Cet été par exemple, j’ai inauguré à Krasnodar avec mon homologue russe Sergueï Lavrov l’année des jumelages entre nos deux pays. Plus généralement, nous œuvrons pour stimuler les échanges de jeunes et préserver les échanges culturels. 

 

Le ministre a aussi mis en avant l’importance, pour les deux parties, d’intensifier leurs relations dans le domaine de l’économie également. Dans cette optique, il s’est rendu à la 10e conférence germano‑russe sur les matières premières afin d’échanger avec les participants sur l’état actuel des relations économiques entre les deux pays.

 

 

Missions-allemandes-en-France

Cliquer sur l'image pour lire la suite de l'article / (© Inga Kjer/photothek.net)

 


 

 

Le Christkindlesmarkt, entre tradition et modernité

30 nov. 2017
 
C’est l’un des plus anciens marchés de Noël d’Allemagne, et aussi l’un des plus célèbres à travers le monde. Le Christkindlesmarkt ouvre ses portes ce vendredi à Nuremberg (Bavière). Jusqu’au 24 décembre, deux millions de visiteurs s’y retrouveront pour boire du vin chaud, faire leurs emplettes ou simplement s’émerveiller devant ses 180 stands parés de blanc et de rouge. Mais si cette affluence réjouit les commerçants, le Christkindlesmarkt ne cède pas pour autant aux sirènes du commerce de masse et de la banalisation. Il est ouvert à la modernité, mais il cultive jalousement son authenticité.
Missions-allemandes-en-France
Cliquer sur l'image pour lire la suite de l'article /© Dpa/pa)

 


 

Source / QuelleMissions-allemandes-en-France

 

 



Ajouté le 03/12/2017 par Francis MILANI - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA