-1- Missions allemandes en France- Panorama de la semaine 40 / Überblick der Woche Woche 40

Message du ministre fédéral des Affaires Sigmar Gabriel

2 oct. 2017

Cela fait presque trois décennies que les Allemands fêtent la réunification de l’Allemagne et la fin de la division de l’Europe entre l’Est et l’Ouest. La fin de cette séparation reste un souvenir émouvant que nous partageons avec le monde entier. Nous sommes profondément reconnaissants que cette chance historique se soit présentée et remercions nos dirigeants politiques, Willy Brandt et Helmut Kohl, décédé cette année, d’avoir jeté les bases de la réunification.

La politique de détente menée par le chancelier fédéral Willy Brandt pendant des années a apporté sa pierre à l’édifice de la réunification en œuvrant pour le changement et le rapprochement, en dépit des grandes différences qui opposaient les systèmes. En s’engageant pour l’intégration européenne, en se réconciliant avec ses voisins et en abandonnant ses allures martiales, l’Allemagne a pu créer le cadre de l’unité allemande.

Après la réunification de l’Allemagne et l’établissement de la démocratie et de l’État de droit qui s’ensuivit dans un grand nombre de pays à travers le monde, nous assistons aujourd’hui à une recrudescence des conflits d’intérêts. Les défis mondiaux n’ont cessé de s’accroître ces dernières années. En raison des conflits géopolitiques, du terrorisme, des flux de migrants et de réfugiés, de la pauvreté et de la famine, du changement climatique de plus en plus évident et des épidémies, les sociétés de tous les pays sont confrontées à des tâches de grande ampleur.

Missions-allemandes-en-France

 

(© Picture Alliance ) / cliquer sur l'image pour lire la suite

 


En Allemagne, des écarts demeurent entre l’Est et l’Ouest

2 oct. 2017

L’Allemagne fête mardi 3 octobre le 27e anniversaire de sa réunification. Cependant, les années passent et le rattrapage des länder de l’ex-RDA semble progresser au ralenti. En 2016, la puissance économique de l’Est n’atteignait toujours pas les trois quarts (73,2 %) de celle de l’Ouest, selon le dernier rapport du gouvernement allemand sur l’unité allemande

 

« La réduction de l’écart s’est fortement ralentie au cours des quinze dernières années », relève le rapport. Les écarts de salaires, par exemple, restent sensibles. En 2015, les rémunérations versées à l’Est atteignaient 81 % de celles de l’Ouest. En 2016, 82 %.

 

« Ni une vallée de larmes, ni un paradis »

 Mais il y a des succès. Sur le front du chômage, le nombre de demandeurs d’emploi a chuté de 18,7 % à 8,5 % entre 2005 et 2016. Quant au taux d’exportation, il a triplé (de 8,2 % à 24,8 %) de 1991 à 2016.

 « L’Est n’est ni une vallée des larmes, ni un paradis florissant », résume la déléguée du gouvernement allemand aux länder de l’Est, Iris Gleicke.

 Entreprises trop petites

 En réalité, l’un des principaux obstacles au développement des länder de l’ex-RDA réside dans la structure de leur tissu économique. Les entreprises sont de trop petite taille.

 « Aucune entreprise est-allemande n’est cotée en bourse à l’indice DAX 30 » (qui regroupe les 30 premières capitalisations boursières en Allemagne), souligne le rapport. Et rares sont les grands groupes allemands qui ont installé leur siège dans un land de l’ex-RDA. Cela freine les exportations ainsi que les activités de recherche et développement.

 

Missions-allemandes-en-France

(© CIDAL/ A.Lefebvre) / cliquer sur l'image pour lire la suite


 

 

La Journée de l’unité allemande Angela Merkel : « Une journée de joie »

4 oct. 2017

« L’unité allemande a connu de nombreuses victoires dans lesquelles il nous faut puiser la force pour maîtriser les problèmes encore à résoudre », a déclaré la chancelière fédérale Angela Merkel à Mayence, en marge des célébrations à l’occasion de la Journée de l’unité allemande. La fête citoyenne a attiré un grand nombre de visiteurs intéressés qui se sont informés sur le travail du gouvernement fédéral.

À Mayence, la chancelière a souligné la responsabilité de l’Allemagne, « responsabilité pour la liberté » vis-à-vis des citoyens allemands, « mais aussi vis-à-vis de l’Europe et du monde entier, pour que les choses aillent mieux », a-t-elle signalé mardi en amont de la cérémonie officielle de la Journée de l’unité allemande. Les Allemands le savent : « Nous ne pouvons pas nous détacher des événements mondiaux, au contraire, nous devons œuvrer pour améliorer les choses, pour donner un visage humain à la mondialisation. »

Elle a rappelé que « 27 ans après la première Journée de l’unité allemande, le 3 octobre 1990, cette journée reste une journée de joie. » C’est également l’avis du ministre fédéral de l’Intérieur Thomas de Maizière qui estime que le fait de combiner cérémonie officielle et fête citoyenne, organisées chaque année dans un Land différent, est une bonne et importante tradition.

Frank-Walter Steinmeier met en garde contre de nouveaux murs

 

Missions-allemandes-en-France

(© Gouvernement fédéral / Bergmann ) / cliquer sur l'image pour lire la suite

 


Deux lauréats d’origine allemande parmi les Prix Nobel scientifiques

4 oct. 2017

Les chercheurs Joachim Frank et Rainer Weiss se sont vu décerner cette semaine le Prix Nobel, l’un en chimie, l’autre en physique. Le premier est distingué pour la mise au point d’une méthode révolutionnaire d’observation des molécules, la cryo-microscopie électronique. Le second l’est pour ses travaux sur l’observation des ondes gravitationnelles. Ils sont l’un et l’autre récompensés au sein d’un trio de chercheurs.

 

Joachim Frank, une méthode révolutionnaire pour voir les molécules en 3D

Originaire de Weidenau-an-der-Sieg, Joachim Frank a fait ses études à Fribourg-en-Brisgau et Munich avant de s’envoler pour les États-Unis dans les années 1970. Depuis 2008, il est professeur de biochimie, de biophysique moléculaire et de sciences du vivant à l’Université de Columbia. Sa carrière l’a toutefois amené régulièrement à séjourner en Allemagne et à Cambridge, en Grande-Bretagne.

Entre 1975 et 1986, il a développé une méthode révolutionnaire : elle permet de rendre visible la structure en trois dimensions des molécules du vivant à partir des images en deux dimensions fournies par le microscope. Ses travaux ont été prolongés dans les deux décennies suivantes par le Suisse Jacques Dubochet et le Britannique Richard Henderson, qui partagent avec lui le Prix Nobel. Grâce à leurs recherches, « les scientifiques peuvent aujourd’hui geler les biomolécules en plein mouvement et les représenter à l’échelle atomique. Cette technologie a propulsé la biochimie dans une nouvelle ère », a loué l’Académie Royale des sciences de Suède, qui décerne la prestigieuse distinction.

Missions-allemandes-en-France

(© Dpa/pa) / cliquer sur l'image pour lire la suite


 

Maria Böhmer reçoit le certificat d’extension du site UNESCO du Bauhaus

5 oct. 2017

La ministre adjointe et représentante spéciale du ministère fédéral des Affaires étrangères pour le patrimoine mondial de l’UNESCO, Maria Böhmer, a reçu mardi 26 septembre à Paris le certificat attestant l’extension du site du patrimoine mondial du Bauhaus. Ce document lui a été remis par Isabelle Anatole-Gabriel, chef de l’unité Europe et Amérique du Nord au Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le comité du patrimoine mondial de l’UNESCO avait décidé le 9 juillet dernier à Cracovie d’étendre ce site pour y inclure, outre les édifices à Weimar et Dessau déjà inscrits en 1996, l’école de la confédération syndicale ADGB à Bernau et les maisons avec accès aux balcons à Dessau.

 

Jalons de l’histoire de l’architecture moderne

 

Maria Böhmer a fait la déclaration suivante : « Cette extension du site est logique et vient souligner la valeur universelle exceptionnelle du mouvement Bauhaus. Les chefs‑d’œuvre construits par l’architecte Hannes Meyer ont obtenu la reconnaissance qu’ils méritent en tant que jalons de l’histoire de l’architecture moderne. »

 

Le comité du patrimoine mondial de l’UNESCO a ajouté aux sites de Weimar et Dessau, inscrits sur la liste du patrimoine mondial depuis 1996, les maisons avec accès aux balcons à Dessau-Törten et l’école de la confédération des syndicats allemands (ADGB) à Bernau.

 

Missions-allemandes-en-France

(© picture alliance/Eventpress Hoensch) / cliquer sur l'image pour lire la suite

 


Le Bundestag s’organise pour la 19e législature

5 oct. 2017

C’est officiel : le nouveau Bundestag se réunira pour la première fois le 24 octobre. Mais avec six groupes parlementaires constitués au lieu de quatre, il ne suffit pas de fixer la date des solennités pour boucler les préparatifs. Le principal sujet de friction concerne le plan de salle, ou plutôt d’hémicycle.

 

Question de place

Certaines places semblent réservées : Die Linke à l’extrême gauche, l’AfD à l’extrême droite. Tout le monde s’accorde sur ce point. Il y a ensuite les habitudes : le Parti social-démocrate (SPD) et les Verts siègent traditionnellement à gauche, les Unions chrétiennes (CDU/CSU) à droite. Cela correspond à leur positionnement politique. Mais quid du parti libéral-démocrate ? Le FDP et ses 80 députés font actuellement couler beaucoup d’encre sur les bords de la Spree.

 

Marco Buschmann, le chef de file du FDP au Bundestag, a été clair, hier, lors d’une réunion des groupes parlementaires. La place de son parti est « au centre du Parlement », a-t-il dit. C’est « une question très importante sur le plan symbolique ».

Or, ce n’est pas ce que prévoit la disposition que propose le Bundestag. Le président sortant, Norbert Lammert, a suggéré de placer les groupes parlementaires dans l’ordre suivant de gauche à droite : Die Linke, le SPD, Les Verts, la CDU/CSU, le FDP et finalement l’AfD.

Le FDP a des arguments pour étayer sa demande. Historiquement, il a gouverné dans des coalitions aussi bien avec la droite (CDU/CSU) qu’avec la gauche (SPD). Les choses ne sont pas encore fixées. Néanmoins, les libéraux n’auront pas d’autre choix que de s’incliner si un vote majoritaire des groupes parlementaires valide la disposition proposée.

 

Missions-allemandes-en-France

(© CIDAL/ A.Lefebvre) / cliquer sur l'image pour lire la suite

 

Emploi : une rentrée dynamique

5 oct. 2017
Septembre est généralement un bon mois pour l’emploi. Mais cette année, la baisse du chômage est plus accentuée que d’habitude en Allemagne. Le nombre de demandeurs d’emploi a chuté de 96 000 pour atteindre 2,45 millions, son niveau le plus bas depuis juin 1991. Le taux de chômage s’élève à 5,5 % de la population active.

Tous les indicateurs sont au vert. Le nombre d’actifs est à un niveau record (44,5 millions). Le volume d’offres d’emploi (773 000) est en forte hausse. L’emploi soumis aux charges sociales augmente (+ 57 000 entre juin et juillet, selon les derniers chiffres disponibles) alors que l’emploi mineur (« petits boulots ») régresse (- 56 000 en septembre).

Le bilan sur un an est tout aussi positif. Depuis septembre 2016, le nombre de chômeurs s’est réduit de près de 160 000, le nombre d’actifs a augmenté de près de 700 000 et le volume d’offres d’emploi a grossi de 86 000.

 

Fait notable, c’est dans l’Est du pays que l’embellie est la plus nette. Dans les länder de l’ex-RDA, le chômage a baissé de 10 % en un an. Selon l’Agence fédérale pour l’emploi (BA), cela s’explique par la démographie et par un moindre afflux d’immigrés en compensation.

Missions-allemandes-en-France

(© dpa) /  cliquer sur l'image pour lire la suite

 

Un signe d’amitié : Sigmar Gabriel remet un document important sur l’indépendance de la Lituanie

6 oct. 2017

 

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Sigmar Gabriel et son homologue lituanien Linas Linkevičius ont signé aujourd’hui (5 octobre) à Berlin un contrat de prêt pour un document provenant des archives politiques du ministère fédéral des Affaires étrangères. Il revêt une importance essentielle pour la déclaration d’indépendance de l’État lituanien en 1918 et sera exposé au musée national de Lituanie lors des célébrations à l’occasion du centenaire de l’indépendance du pays. Le prêt de ce document constitue « un signe de la profonde amitié entre nos deux pays », a déclaré Sigmar Gabriel.

 

Un document important pour la fondation de la Lituanie

 

L’année prochaine, la Lituanie fête le centenaire de son indépendance. Toutefois, en raison des événements historiques du siècle dernier, la déclaration d’indépendance n’a jamais été retrouvée. À l’occasion du centenaire, quelques chercheurs ont donc décidé de se mettre en quête de documents importants relatifs à la fondation du pays.

Ainsi, en mars 2017, le professeur lituanien Liudas Mažylis fouille les archives politiques du ministère fédéral des Affaires étrangères à la recherche de traces des événements qui ont marqué l’histoire de son pays dans les années 1917-1918. Il y découvre une lettre datée du 16 février 1918 dans laquelle la « Taryba » (première assemblée provisoire de Lituanie constituée avant la fondation de la première république) informe l’Empire allemand de la proclamation de l’indépendance de la Lituanie et lui demande de la reconnaître.

 

Pour le centenaire, un témoignage historique

Missions-allemandes-en-France

(© photothek) / cliquer sur l'image pour lire la suite
 

 


La langue française, vedette de la Foire du livre de Francfort

6 oct. 2017
La France ? Avec son jeune président, elle titille depuis quelques mois la curiosité des Allemands. Et cela tombe bien car la langue et la littérature françaises sont les vedettes de la 69e Foire du livre de Francfort (11-15 octobre), le grand événement littéraire de l’année en Allemagne. Le président Macron l’inaugurera en personne mardi 10 octobre aux côtés de la chancelière Angela Merkel. L’occasion de réaffirmer à quel point les liens sont forts et profonds entre les deux pays.

Il suffit de regarder le pavillon français pour s’en convaincre. 2 500 mètres carrés. 269 maisons d’édition. Plus de 180 auteurs francophones annoncés. Et pas des moindres : Michel Houellebecq, Yasmina Reza, Édouard Louis, Philippe Djian, Leïla Slimani, Amélie Nothomb et Alain Mabanckou, entre autres, viendront à la rencontre du public allemand. Ils se relaieront sur deux scènes spécialement aménagées pour accueillir échanges et débats.

Par ailleurs, 143 maisons d’éditions allemandes présenteront 555 titres français nouvellement traduits en allemand. On l’ignore, mais le français est la deuxième langue la plus traduite dans la langue de Goethe (10,8 % des traductions), après l’anglais (64,8 )%.

Missions-allemandes-en-France

(© dpa/ Alexander Heimann) /  cliquer sur l'image pour lire la suite

 

 


La fin du charbon pour protéger le climat

6 oct. 2017

La fin du charbon va avoir lieu en Allemagne mais le calendrier n’est pas encore fixé : indépendamment de la nouvelle coalition gouvernementale qui sera formée suite à l’élection du Bundestag 2017, le pays va cesser de produire de l’électricité à partir de cette énergie fossile. Même si l’Allemagne est l’un des premiers États à avoir signé l’accord de Paris sur le climat qui, pour la première fois, contraint tous les pays du monde et est considéré comme annonciateur d’une « ère de décarbonisation », la question suscite quelques inquiétudes outre-Rhin.

 

Quel est le rôle de l’énergie produite avec le charbon en Allemagne ?

En 2016, un peu plus de 40 % de l’électricité produite en Allemagne provenait de centrales à charbon. La production à partir de lignite et de houille est cependant en recul et celle provenant des énergies renouvelables est au contraire en hausse : la part de production d’énergie « verte » est passée de 16 % en 2009 à 29 % de la production totale selon des chiffres récents. Mais même si les énergies renouvelables représentent l’avenir, de nombreux emplois en Allemagne sont encore liés à l’utilisation du charbon. Alors que la dernière houillère allemande cessera son activité en 2018, au moins 20 000 personnes sont encore employées dans les mines de lignite de la région rhénane et dans l’est de l’Allemagne. L’Union fédérale du lignite, qui prend également en compte les emplois auprès des sous-traitants, estime quant à elle que jusqu’à 50 000 emplois dépendraient du charbon.

Missions-allemandes-en-France

 

(© dpa) /  cliquer sur l'image pour lire la suite

 

Source / QuelleMissions-allemandes-en-France



Ajouté le 08/10/2017 par Francis MILANI - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA