Nos objectifs

Partager ce que nous aimons

Avant tout, les différences de culture : une source inépuisable de petits étonnements et un enrichissement pour tous. Tout à côté de nous, l'Allemagne offre déjà l'exotisme et, en même temps, un sentiment de bien-être et de sécurité. Les exemples abondent : à vous de jouer...
 
Dans la vie de tous les jours : la conjugaison de l'ancien et du moderne, les centres-villes piétonniers, les pistes cyclables, la mixité des activités jusqu'au cœur des villes, les horaires décalés vers le matin, un sens pratique à toute épreuve, une grande liberté artistique. L'art est d'ailleurs bien vivant à Remagen avec son musée Arp et ses expositions fréquentes.
 
Dans la vie publique : une économie marquée par un rapport très sain au travail qui empiète peu sur la vie personnelle, la vitalité extraordinaire des entreprises moyennes insérées partout, la cogestion avec les organisations syndicales pilier du « capitalisme rhénan », un monde de l'éducation et de l'entreprise en dialogue fructueux et constant ; en politique : le pragmatisme, la capacité de gouverner à tous les niveaux en faisant des alliances de consensus, une décentralisation poussée et responsable, une acceptation décrispée du fait religieux, une responsabilité tolérante...
 

Vivre la fête

En Allemagne, l'amusement, le folklore - au meilleur sens du terme - ont, de tout temps, droit de cité, avec des temps forts comme le Carnaval ou la période de Noël. La musique et le chant sont particulièrement à l'honneur dans la patrie de Bach et de Beethoven mais ce domaine d'excellence n'exclut personne, ce n'est pas une compétition mais un plaisir partagé où chacun selon son talent, peut participer avec bonheur. Les fêtes – pour lesquelles les Allemands ont un sens inné - font d'ailleurs participer tout le monde, tous âges sympathiquement confondus. A Remagen, les « soldats de la ville » gouvernés par un prince d'opérette en donnent le rythme. Les Reines du vin, chaque année plus belles, sont roses d'émotion ou peut-être de ce noble vin de la vallée de l'Ahr qui donne à chacun un bon teint naturel.
 

Goûter la chaleur de l'accueil

Aussi personnel qu'authentique, aussi joyeux que profond. Nul n'est allé à Remagen sans ressentir une émotion forte, et sincère. Une émotion naturelle, née de la sympathie et de la simplicité des Allemands. Sans aucun chichi, mais avec une grande ouverture de cœur et d'esprit, des sentiments qui n'hésitent pas à s'exprimer, le plaisir évident d'accueillir, un talent sûr de l'organisation et, à chaque fois, le petit plus, le détail attachant qui restera dans nos mémoires.
 
Sur un plan collectif, venir à Remagen, c'est trouver une forme de confort - intérieur et extérieur- qui participe au bien-être, un sentiment de sécurité dû à une organisation attentive. Partager cette tranquillité apaisante d'un peuple qui a mûri au fil de l'histoire et s'est trouvé un équilibre dans une démocratie à la fois neuve et très ancrée.
 

S'imprégner de l'histoire

C'est elle qui donne du sens à tout.
 
Si la ville n'a pas été épargnée par les vicissitudes de l'Histoire, il y a partout des anecdotes à conter. Remagen, ville bimillénaire, avec des vestiges romains du 1er siècle après Jésus-Christ et ceux d'un pont de renommée mondiale. C'était, en 1945, le dernier point de passage intact pour franchir le Rhin : une valeur stratégique inestimable lors de la phase finale des combats sur le front de l'Ouest. Malgré les ordres de le détruire à tout prix, les Alliés purent s'en rendre maîtres le 7 mars, accélérant ainsi la libération de l'Europe. Remagen où l'on peut toujours voir en pleine ville de petites maisons à colombages (« Fachwerk ») qui ont traversé les siècles. Remagen, ville de villégiature pour les premiers touristes du XIXe siècle, au point de construire pour eux la superbe gare de Rolandseck, porte du musée Arp. Remagen, berceau d'un des plus grands champions automobiles d'avant guerre, Caracciola, toujours détenteur du record de Grands Prix automobiles d'Allemagne. Remagen, aux périodes sombres, comme ce camp de concentration où, après la seconde guerre mondiale, furent internés de nombreux soldats allemands, dans des conditions déplorables. Remagen témoin de grandes pages de l'histoire européenne avec le château d'Ernich, ancienne résidence de l'ambassadeur de France, pendant les quelque cinquante ans où la jeune République fédérale avait Bonn pour capitale...
 
Dix mille choses peuvent vous être racontées mais nous vous invitons plutôt à les découvrir avec nous, au fil de nos voyages.
 

Redécouvrir le romantisme

Osons nous montrer romantiques, cela ouvre l'esprit et fait beaucoup de bien.
 
Romantiques : la beauté et la variété des paysages autour de Remagen
 
Le calme et la puissance du « Vater Rhein », trois fois plus large que la Seine ; la douceur des collines boisées et des vallées affluentes du Rhin ; l'extravagance néogothique du château de Drachenburg et l'horizon énigmatique des sept sœurs : les « Siebengebirge » ; les vignobles pentus de l'Ahr ; la force tellurique du massif volcanique de l'Eiffel et ses lacs de cratère : les « Maare ». Une brume matinale sur les vieilles montagnes usées couvertes de forêts, un couchant incendié sur les méandres du Rhin peuvent être inoubliables, surtout à deux...
 
Romantiques : les légendes de tous les temps
 
Comme les « Nibelungen », le panthéon germanique : héroïsme, chevalerie, magie, trahisons et sang de dragon, au Drachenfels... Comme la geste de Roland : à Rolandsbogen, partie de Remagen, le célèbre chevalier Roland tentait d'apercevoir sa bien-aimée perdue à jamais sur l'île de Nonnenwerth où le couvent l'avait accueillie lorsqu'on lui avait annoncé la fausse nouvelle de la mort de son fiancé.... Comme la légende de Saint Apollinaire auquel est dédiée l'église qui signe le paysage de la ville. L'empereur Frédéric Barberousse – une légende à lui tout seul - rapportait d'Italie les reliques du saint ainsi que d'autres comme celles des rois mages, insérées plus tard dans un magnifique tombeau dans la cathédrale de Cologne. Le bateau qui les transportait, s'est subitement arrêté à Remagen, dans l'incapacité de continuer sa route. Le capitaine a fait descendre les reliques de Rois mages : peine perdue, le bateau ne voulait toujours pas repartir. C'est quand les reliques de Saint Apollinaire ont été portées à terre que le bateau s'est enfin décidé à bouger. Apollinaire était arrivé où il voulait ! Il aura été très profitable à la région avec la découverte d'une des meilleures eaux d'Allemagne, la source « Apollinaris » et les vignobles proches de la vallée de l'Ahr qui produisent un rouge réputé.
 
Apprécier la langue allemande
L'allemand est une formidable langue de culture. Ses mots qui s'emboitent parfaitement donnent à la pensée une précision qui a fait éclore des générations de penseurs et de philosophes. Sa sonorité – ridiculement caricaturée par des aboiements historiques – porte à la perfection la poésie, l'opéra et le chant choral. Sa littérature bien vivante compte des auteurs de renommée mondiale, pas seulement des monuments du passé. Bien sûr, nous sommes toujours heureux de contribuer à ce que des Français pratiquent l'allemand. Mais si ce n'est pas votre cas, rassurez-vous. Même si on ne la comprend pas, l'allemand est une langue qui parle à l'âme.
 
Jouer notre rôle, pour vous
Nous souhaitons vous faire partager plus qu'une connaissance intellectuelle ou vous offrir qu'un soutien pratique.
 
Notre ambition de cœur est que vous deveniez, comme nous, des passionnés de l'Allemagne. L'Allemagne d'autrefois, faite de centaines de principautés indépendantes, en compétition pour être la plus riche, la plus belle, la plus créative, la plus culturelle. L'Allemagne d'aujourd'hui qui, ayant tourné la page de dures épreuves, est enfin réunie et moteur de l'Europe.
 
C'est notre rôle de facilitateur, d'interprète. Notre rôle d'incitateur, de donneur d'envies. Notre rôle de transmetteur de témoin aux jeunes qui feront l'avenir de l'Europe. Notre rôle de passerelle conforme à notre devise : « Franchissons ensemble le pont de l'Amitié ».
 
Nos objectifs se précisent ou s'ajustent, en fonction de nos expériences ou de la démocratie interne de l'association mais, au fond, tous les objectifs des « Amis de Remagen » pourraient se résumer à celui-ci : nous espérons être des « passeurs ».
 
Nous vous proposons de faire quelques pas avec nous, sur cette route de l'Allemagne. 
 


Réagir


CAPTCHA