Top 10 Gründe für einen Schüleraustausch - Top 10 des bonnes raisons de faire un échange scolaire

Top 10 Gründe für einen Schüleraustausch

Das ein Schüleraustausch eine einmalige Chance ist und viele Vorteile mit sich bringt, ist unbestritten. Trotzdem tun sich bei fast jedem Austauschschüler früher oder später in der Vorbereitungsphase Ängste und Zweifel auf, ob sie wohl das Richtige tun. Das ist ganz normal, schließlich geht es auf eine ganz und gar unbekannte Situation zu, die – trotz aller Informationen, Erfahrungsberichte und Vorbereitungen – schwer einzuschätzen ist. Und auch bei Eltern und Freunden stößt das Austausch-Vorhaben nicht selten auf Ablehnung und Unsicherheit. In solchen Situationen hilft es, sich vor Augen zu führen, warum man überhaupt ins Ausland will und wie viele wirklich gute Gründe es dafür gibt.

Die 10 überzeugensten Argumente für einen Schüleraustausch sind:

 

1. Grund für den Schüleraustausch: Einmalige Erfahrungen

Ein Austauschschüler macht einzigartige Erfahrungen und sammelt prägende Eindrücke, die er für den Rest seines Lebens nicht vergessen und auch niemals missen wollen wird. Über dieses ganz individuelle Erlebnis kann er sich mit anderen austauschen und noch lange von der erworbenen Lebenserfahrung zehren.

 

2. Grund für den Schüleraustausch: Horizonterweiterung

Durch das Leben in einer Gastfamilie kann der Schüler eine fremde Kultur von Innen heraus und als aktiver Teil kennen lernen. Im engen Kontakt zu den Einheimischen taucht er vollständig in ihren Lebensalltag ein und kann sein Gastland so intensiv erleben, wie es kein Tourist jemals könnte. Der Schüler sieht etwas von der Welt, lernt viel über seine „Heimat auf Zeit“ und entwickelt neue Sichtweisen.

 

3. Grund für den Schüleraustausch: Eine Fremdsprache lernen

Während eines Austauschjahres kann ein Jugendlicher seine Fremdsprachenkenntnisse erheblich verbessern. Im alltäglichen Umgang mit der Sprache gibt es zwar meist zu Beginn noch ein paar Schwierigkeiten – ist jedoch die Sprachbarriere erstmal überwunden, entwickelt der Schüler einen (je nach Gastland nahezu) fließenden Sprachgebrauch. Bleibt er nach seiner Rückkehr „dran“, indem er beispielsweise den Kontakt mit der Gastfamilie und den neuen Freunden pflegt oder Medien in der Fremdsprache nutzt, verliert der Jugendliche die erworbenen sprachlichen Kompetenzen auch nicht so schnell wieder.

 

4. Grund für den Schüleraustausch: Persönlichkeitsentwicklung

Ein Austauschschüler muss sich vielen Herausforderungen stellen und wächst dabei nicht selten über sich hinaus. So lernt er, mit Schwierigkeiten umzugehen und verschiedene Probleme selbstständig zu lösen. Außerdem wird sich der Jugendliche durch die ständige Konfrontation mit dem Fremden seiner eigenen Identität bewusst und in sich gestärkt – so kann er ein gesundes Selbstbewusstsein entwickeln. Gleichzeitig erwirbt er im Eingewöhnungsprozess charakterliche Integrität.
Die im Schüleraustausch gewonnene Lebenserfahrung und Entwicklung kann dem Schüler niemand mehr nehmen!

 

5. Grund für den Schüleraustausch: Erwerb wichtiger sozialer Kompetenzen

Eng verbunden mit der positiven Persönlichkeitsentwicklung im Schüleraustausch ist der Erwerb von verschiedenen Schlüsselkompetenzen. Zu diesen gehören – neben den bereits oben angesprochenen Fremdsprachenkenntnissen – vor allem soziale Kompetenzen wie Flexibilität, Weltoffenheit und Toleranz. Insbesondere die grenzüberschreitende interkulturelle Kompetenz, die der Schüler im täglichen Miteinander mit der Gastfamilie erlangt, ist in Zeiten der Globalisierung zunehmend gefragt. Sie beinhaltet, mit Menschen anderer Kulturkreisen angemessen umgehen und kommunizieren zu können, indem ihnen Respekt, Toleranz und Verständnis entgegen gebracht wird.

 

6. Grund für den Schüleraustausch: Verbesserte Berufschancen

Auslandserfahrung ist im Lebenslauf Jugendlicher ein großer Bonus und erhöht so die beruflichen Chancen. Nicht nur, dass die Fremdsprachenkenntnisse und die interkulturelle Kompetenz auf den heutigen internationalen Märkten besonders gefragt sind, auch die im Schüleraustausch erworbenen sozialen Kompetenzen sind wesentliche berufliche Qualifikationen. Darüber hinaus ist die durch die außergewöhnliche Erfahrung entstehende persönliche Reife ein weiterer Vorteil, ebenso wie das verbesserte Allgemeinwissen und die entstandenen internationalen Beziehungen.

 

7. Grund für den Schüleraustausch: Freundschaften fürs Leben

Im Gastland begegnet der Schüler den verschiedensten Menschen und entwickelt nicht selten eine tiefe Bindung zu einigen von ihnen. Die Gastfamilie wird oft zum zweiten zu Hause und auch mit einheimischen Jugendlichen werden wertvolle Freundschaften geschlossen, die manchmal sogar ein Leben lang halten und den deutschen Jugendlichen in einigen Fällen nicht nur persönlich, sondern auch beruflich weiter bringen können.

 

8. Grund für den Schüleraustausch: Beitrag zur Völkerverständigung

Auch auf einer gesellschaftlichen Ebene über den einzelnen Schüler hinaus bietet ein Schüleraustausch Vorteile. So stellt er einen wichtigen Beitrag zur interkulturellen Verständigung dar und hilft, in einer zunehmend globalisierten Gesellschaft verständnisvolle und tolerante Kommunikation zwischen verschiedenen Völkern zu ermöglichen.

 

9. Grund für den Schüleraustausch: Neue Möglichkeiten erschließen

Durch den langen Auslandsaufenthalt und die damit verbundenen interkulturellen Erfahrungen wird die Integrität des Schülers gefördert, so dass er seine persönlichen Möglichkeiten und Perspektiven erweitern kann. Die Hemmschwelle ins Ausland zu gehen sinkt durch den Austausch, so dass die individuelle Mobilität vergrößert wird und der Jugendliche zukünftig ein Leben bzw. eine berufliche Tätigkeit im Ausland viel besser einschätzen und deshalb ggf. auch stärker in Betracht kann.

 

10. Grund für den Schüleraustausch: Ein unvergessliches Jahr erleben!

 

Es gibt also viele Dinge, für die es sich lohnt, Heimweh und andere Schwierigkeiten in Kauf zu nehmen! Allerdings sollte einem Austauschschüler auch wirklich klar sein, dass ein Austauschjahr auch viele Herausforderungen und Probleme mit sich bringen kann. Nur, wenn ein Schüler wirklich ins Ausland will, kann er diese bewältigen und vom Austausch profitieren. Jemand, der sich erst dazu überreden lassen muss, wird es sehr schwer haben. Für alle anderen gilt: Lasst euch diese einmalige Chance nicht entgehen!

 

Source / Quelle: Schulaustausch-ABC

 

Bientôt cinq mois que je vis au Japon (c'est la moitié de mon programme), et le conseil que je donnerais à tous les lycéens du monde entier serait de faire un échange scolaire à l'étranger. Ce que cela apporte se constate infiniment plus lorsqu'on le vit. Je ne pensais pas arriver à de telles résultats avant de partir. Dans cet article voici sept raisons pour faire un voyage avant sa majorité.


1. Le prétexte de base que tout le monde utilise est très simple: on souhaite apprendre une langue étrangère et la culture d'un autre pays. En effet il n'y a rien de mieux que d'être en immersion complète car on vit au rythme et selon les traditions d'une autre nation. Pour ce qui est du choix de la destination c'est une autre histoire, il faut procéder selon les gouts et les centres d'intérêts. Cependant ce n'est pas nécessaire de savoir parler la langue parfaitement ou de connaître toute l'histoire du pays où l'on se rend, car si non où sera la joie de constater la progression? C'est merveilleux d'être instruit par sa famille d'accueil et ses amis.
En arrivant je ne savais que me présenter en japonais et à peine écrire quelques kanas, à présent je peur parler de politique, de shinto ou de mode sans problème avec mes amies au lycée et je peux écrire une centaine de kanjis. En pratiquant tous les jours on ne peut que déboucher sur le succès.

2. Dans le premier paragraphe j'ai mentionné "amis" et "famille d'accueil". Pendant un an notre univers complet se transforme, on rencontre de nouveaux visages et on s'ouvre à d'autres cœurs. Les personnes avec lesquelles on se liera d'amitié seront essentielles en cas de problème, de chagrin ou dans un moment de grande joie également. L'avantage lorsqu'on fait un échange avec le Rotary International est que l'on change plusieurs fois de famille (j'écris en général, car cela dépend des des pays et des clubs, etc) afin d'avoir plusieurs aspects de la culture et de la langue du pays où l'on est envoyé. Mais il arrive que le changement soit parfois douloureux, ce n'est pas impossible de créer des liens très forts avec les membres de sa famille.
A l'école il est important de se faire des amis car on y passe quand même beaucoup de temps. C'est le principe d'un échange scolaire.

3. On gagne en autonomie avant d'atteindre l'âge adulte car on doit faire attention à son argent, à ses consommations. On devient plus libre de l'autorité de nos parents en quelques sortes.
On apprend la notion du temps et comment gérer ce dernier. On apprend aussi à se renseigner correctement sur des évènements où on aimerait se rendre car si c'est trop loin il faut l'accord des parents d'accueils et du club rotary qui nous héberge. Ces personnes nous font entièrement confiance et nous offre la possibilité de vivre une expérience innée alors la meilleur manière de les remercier est de rester clair et honnête. C'est pourquoi on doit rédiger des rapports afin de dire "tout va bien" ou "tout va mal", la communication est très importante, maman ne peut pas toujours être derrière nous pour régler tous nos problèmes. On est débrouillard dans ce monde qui ne cesse de bouger.

4. Nos sentiments ne sont plus des mystères, c'est en s'éloignant des personnes que l'on aime le plus au monde que l'on se rend compte à quel point notre relation est importante. C'est une chose merveilleuse de découvrir comment un être est important à nos yeux. La moindre lettre postale de sa part peut égayer notre visage pendant plusieurs jours.
Il ne faut pas se battre contre notre nature, on a le droit d'être homesick. Il y aura des journées tristes; on reste toujours lié à nos parents bien que le cordon fut coupé à la naissance. Rien ne peut remplacer nos vrais parents. Alors oui, c'est normal d'être "homesick" mais en aucun point ceci est une honte. Je pense que pendant un échange cette maladie doit être la plus belle; elle est créée avec de l'amour et des beaux souvenirs.

5. Chaque jour est une nouvelle aventure, tout recommence sans cesse à hyper vitesse. Ce que l'on vit nous passionne et on est heureux de pouvoir vivre un rêve dans la réalité. Le temps passe vite, trop vite pour être soucieux ou anxieux, il faut profiter de l'instant.
Il y a un dicton qui dit que "ce n'est pas un an dans une vie, mais une vie en un an". A présent je comprends le sens. Une vie est faite de tant de moments différents, chaque minute on apprend quelque chose (que l'on retiendra ou non), etc. Et bien lorsque l'on fait un échange ces sujets se multiplient et nous remplient le cœur de joie. On respire le bonheur et la liberté.

6. Il est essentiel de sortir de son nid pour se former sa propre vision du monde, de voir par soi-même ce pour quoi on veut se battre pour faire naître un monde en paix.
En voyageant on rencontre diverses façons de penser, des individus avec des caractères différents, les normes et les usages du pays où l'on se rend sont différents aussi sans oublier les traditions et j'en passe. Ce qui est "bien" en France ne l'est peut être pas de l'autre côté de l'océan. Ce qu'on pense d'une population est peut être faux (les stéréotypes existent toujours et encore).
Si on ne voit pas on ne peut pas savoir, on ne peut pas non plus juger. D'ailleurs personne n'a le droit d'en juger une autre ou de critiquer telle ou telle art de vivre, c'est une question d'éthique et de respect.

7. En dernier on précise que faire un échange est comme un oscar que l'on range dans sa collection personnel avec soin. C'est sans doute la plus belle aventure de ma jeunesse (à ce que je peux affirmer en ce moment même). C'est une fierté de découvrir de quoi on est capable, de savoir que l'on peut vivre indépendamment aussi longtemps et aussi loin de sa famille.
Des instants inoubliables se gravent dans notre mémoire et tout ce qu'on apprend au cours de cette année d'échange nous servira dans le futur qu'il s'agisse de la langue mais c'est aussi un bénéfice pour enrichir sa culture générale.

Des raisons il y en a des milliers, tout dépend de la personne et de ses centres d'intérêts. Pour moi je trouvais important de faire cet échange avant de passer mon BAC même si je redoublerais une année pour mieux apprendre à me connaître et savoir ce que je veux faire réellement plus tard.
Certains font le choix de voyager avant d'entrer à l'université, c'est une solution aussi, on peut voir ça comme une récompense après deux ans d'examens ou parce qu'il ne voulait pas redoubler une année au lycée.
Si vous êtes lycéens et que cela vous intéresse de partir un an à l'étranger je vous conseille le programme du Rotary International pour la simple et bonne raison que cet organisme vous ouvre de nombreuses portes et au fil des jours on a un carnet d'adresse utilement bien rempli pour notre future vie professionnelle.

 

 

 

 

Un argument en faveur des échanges interculturels

 

« J’ose me lancer mais je ne connais pas encore toutes les subtilités de la langue. » « J’ai envie de parler aux gens et de voyager.»

« Je me sens plus libre, plus indépendante, j’ose plus ! »

« J’ai une plus grande capacité d’adaptation, j’ai appris à me débrouiller seule, j’ose plus aller ver les autres »

« Toutes mes bases, mes certitudes, mes valeurs sont remises en compte. »

 

Témoignages de quelques jeunes belges de 4ème et de 5ème partis à l’étranger pendant trois mois avec AFS, association qui organise des échanges interculturelles partout dans le monde. Dans ce 21ème siècle lorsqu’on parle de globalisation, d’un monde qui est petit, d’un peuple connecté à l’internet qui a l’occasion de communiquer à n’importe qui à n’importe quel moment du jour, il n’a jamais été plus facile de partir à la découverte d’un nouveau pays, d’une nouvelle langue ou d’une nouvelle culture. Quels sont les avantages de ces échanges scolaires ? Certes on pourrait citer l’apprentissage d’une langue en situation d’immersion, la découverte d’une nouvelle culture, ainsi que les vraies échanges interculturelles, mais c’est la découverte de soi et l’évolution d’un jeune esprit qui est prêt à accepter et à tolérer la différence grâce aussi à un meilleur estime de soi qui est le plus important.

 

Je me souviens des mes propres expériences en tant qu’élève en échange scolaire il y a 25 ans: les craintes que je ressentais en quittant mon pays, mais la confiance en moi que j’avais en rentrant en Angleterre. Ayant passé 4 mois à Rouen, les sentiments d’indépendance et d’autonomie se sont éveillés pour sans doute s’éteindre lorsque l’on me mettra dans le trou. En quatre mois, j’avais appris en français ce qui aurait pris deux ou trois ans en suivant des cours de langue en français. De plus j’avais appris à vivre comme un Français, à apprécier tout ce qui est considéré comme « culture française ». J’ai créé un lien  avec la France et la francophonie qui existe encore aujourd’hui : je suis devenu professeur de français en Nouvelle Zélande.

 

En 2008, l’occasion de partir à la découverte s’est de nouveau présentée. Le gouvernement néo-zélandais offre des bourses aux enseignants de langues et aux élèves pour pouvoir partir un an. L’objectif est d’améliorer les connaissances en langue et de participer à un réel échange interculturel. Je pose ma candidature et neuf mois plus tard la vie s’arrête à Wellington et la nouvelle vie commence à Liège. Je me trouve dans un pays que je ne connaissais pas, parmi des inconnus qui m’accueillent à bras ouverts. Je me sens à l’aise, prêt à tout tenter pour que mon année à l’étranger soit la plus enrichissante possible. A un mois du départ, je ne peux que constater l’influence bénéfique de cette expérience tant sur mes choix didactiques et pédagogiques que sur ma vie en général. Je rentrerai en Nouvelle Zélande mieux équipé pour enseigner le FLE, convaincu que je ne parlerai qu’en français pendant mes cours. Pour la plupart de mes élèves, je suis le seul contact avec le monde francophone, mon cours la seule occasion de pratiquer le français et d’apprécier la culture francophone. Mes expériences m’aideront à continuer à promouvoir l’apprentissage de la langue qui n’est obligatoire qu’en première et deuxième années. Le défi est de rendre le cours suffisamment intéressant afin que les élèves veuillent continuer leur apprentissage malgré les difficultés d’apprentissage de la langue française. Dans une école où des petites classes sont vite supprimées, il n’est pas toujours évident de convaincre les collègues des avantages de l’apprentissage des langues étrangères.

 

Revenons à nos jeunes étudiants qui partent en voyage interculturel et linguistique. Quels sont les avantages de cette expérience pour eux ?  « Un papa est heureux de constater que sa fille a découvert l’univers international et interculturel, qu’elle s’ouvre davantage aux autres et à leur culture » D’autres parents remarquent « qu’ils voient une plus grande tolérance – une capacité à prendre du recul. » « Outre l’aspect linguistique, de nombreux parents constatent chez leur enfant une plus grande indépendance, une facilité à aller vers l’autre, un bond en avant question maturité, une capacité de discernement, une aptitude à dépasser des situations difficiles et une meilleure estime de soi. »

Au-delà de la simple découverte d’un nouveau pays, d’une nouvelle langue et d’une nouvelle culture, ce sont des compétences humaines qui construisent le jeune. En tant que professeur de langue étrangère, je veux ouvrir les yeux de mes étudiants sur le monde, leur apprendre non seulement la langue mais aussi une façon différente de regarder ce qui les entoure, leur apprendre à apprécier non seulement une nouvelle culture mais aussi la leur. En décidant de vivre à l’étranger et de s’intégrer pleinement dans une autre famille, une autre école et une autre culture, cet apprentissage interculturel se fait de lui-même. Cette découverte appartient au jeune, elle lui est propre. Il reviendra prêt à partager ses expériences avec ses pairs, si les professeurs lui en donnent l’occasion. Les expériences racontées par l’adolescent sont plus percutantes et crédibles que la matière enseignée et les propos d’un enseignant.

 

Comme professeurs de français ou de langues, nous nous devons d’encourager nos jeunes à découvrir et à apprendre. Aidons-les à surmonter leurs craintes et leurs préjugés pour qu’ils aient la volonté de partir.  Le jeu en vaut la chandelle.

 

 



Réagir


CAPTCHA