Remagen: Rückkehr einer Unkelbachen Schulchronik in Unkelbach - Retour d'une chronique d'école de Unkelbach(1930-1946)

Le manuscrit intitulé "suite de la chronique d'Unkelbach" a été transmis aux "Amis de Remagen"par Madame Joly Chantal habitant en région parisiènne.


Il s'agit très certainement d'un second ouvrage inachevé représentant une chronique d'école écrit par le professeur d'école d'Unkelbach de l'époque, Willy Cohnen.

 

Dr6Willy-Cohnen-UnkelbachDr-Willy-Cohnen-Unkelbach-1930-1946
 

Schulchronik-Unkelbach  Schulchonik-Unkelbach

 

Das uraltes Buch als "Schulchronik" genannt wurde bei Frau Joly Chantal (aus Paris) zu den "Amis de Remagen" gegeben.

 

Das Buch (der 2.Teil einer Schulchronik) wurde in der Zeit (1930-1946) beim Lehrer Willy Cohen geschieben. 

 

 

Einige Seiten der Schulchronik / Quelques page du Manuscrit

 

Schulchonik-Unkelbach  Schulchonik-Unkelbach

 

Schulchonik-Unkelbach  Schulchonik-Unkelbach

 

Schulchonik-Unkelbach  Schulchonik-Unkelbach

 

Schulchonik-Unkelbach  Schulchonik-Unkelbach

 

 

 

 

 

 

Unkelbach-ex-Schule

 

Alte Jugendschule von Unkelbach / Anciènne école de garçons de Unkelbach

 

Unkelbach-ex-Schule

 

Alte Mädchenschule von Unkelbach / Anciènne école de filles de Unkelbach

 

Unkelbach-ex-Schule

 

 

Il relate des événements locaux entre 1930 à 1946 au travers de textes manuscrits, de photos, de coupures de journaux, de timbres....tous d'époque
mais aussi des documents officiels comme le référendum du rattachement de la Sarre à l'Allemagne.
La période de la seconde guerre relate aussi des annonces décès avec photos......le tout dans le contexte général de la politique Allemande de l'époque.

Selon Kurt Kleemann, historien de la ville de Remagen, ce manuscrit aurait été écrit par Willy Cohnen qui était maître d'école d'Unkelbach de 1919 à 1934. Il fut ensuit muté par contrainte à Altenkirchen.
C'est Wihelm Kup qui lui a ensuite succédé. Mais ayant des différents avec le curé Joseph Dienhart, tous deux furent finalement mutués ailleurs entre 1945 et 1950.  

Ce document était retiré de toute vue dans une malle de Christian, (mari de Chantal Joly) héritée de ses parents, mais toujours et encore présent dans les consciences.
Les parents de Christian et son frère Pascal semblaient y apporter une importance particulière mais nous n'en avons pas à ce jour l'explication.

Pascal Joly (malheureusement nouvellement décédé) , né à Mayen (Coblence) et son frère Christian (né à Ahrweiler) sont les enfants de Simone Joly et de Guy Joly qui ont longtemps travaillé en Allemagne.
Par la suite, ils se sont installés en Lorraine (Forbach / Merlebach).

Guy était professeur en Allemagne. Simone a travaillé entre autre pour l'ONU à Berlin au Berliner Kurfürsterdamm (aujourd'hui l'immeuble est encore interdit d'accès).
Après la guerre; Simone s'est occupée du rapatriement des français qui avaient été enrôlés dans le travail de force.
Le grand père avait quant à lui été détenu dans un camp.

Pendant cette période Simone et Guy ont côtoyé des personnalités de renom comme:
Le Prince Murat
https://fr.wikipedia.org/wiki/Joachim_Murat_(1920-1944)
Le Prince Wiazemski (qui était le genre de François Mauriac - Anne Wiazemski est la petite fille du Prince Wiazemski et la fille de François Mauriac mais aussi la femme de l'écrivain Jean-Luc Godard).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Wiazemsky
Il est à noter qu'Anne Wiazemski a écrit un roman intitulé : "Mon enfant de Berlin" dont l'histoire de sa mère Claire Mauriac résonne curieusement comme l'histoire de Simone Joly.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mon_enfant_de_Berlin  
 

D'autre part, Kurt Kleemann fait remarquer que Ahrweiler est tout près de Unkelbach et Ernich où se trouve la résidence du Haute Commissaire André François-Poncet

Résumé "Mon enfant de Berlin"
Sa mère, Claire Mauriac (1917-1992) est la fille de l'écrivain français François Mauriac ; elle s'est engagée dans la Croix-Rouge en 1944. Au moment de la Libération de la France (été 1944), elle se trouve à Béziers, puis elle est envoyée sur le front dans la région de Belfort.
Après la capitulation de l'Allemagne, sa section est envoyée à Berlin et est affectée au Service des personnes déplacées, chargé de rapatrier les Français qui se trouvent dans la zone soviétique d'occupation. Un des officiers de ce service est Yvan Wiazemsky (1915-1962).
Celui-ci est un membre de la famille princière russe des Wiazemsky. Ses parents et lui ont quitté la Russie en 1919 et se sont réfugiés en France comme apatrides. Il a obtenu la nationalité française (devenant officiellement Jean Wiazemski) vers 1936. Mobilisé en 1939, il s'est retrouvé prisonnier en 1940 ; son camp de prisonniers de guerre a été libéré en 1945 par l'Armée Rouge ; il a alors fait partie d'un corps-franc soviétique, puis a été réintégré dans les troupes françaises à la capitulation1.
Le mariage a lieu en juillet 1946 à Paris2 à la cathédrale orthodoxe Saint-Alexandre-Nevsky, puis ils retournent à Berlin où Anne naît en mai 1947

Christian et Pascal ont vécus dans une grande demeure à Ahrweiler où ils se trouvaient souvent seuls avec une gouvernante.
A ce jour, cette demeure n'a pas été localisée, ni mêmes les raisons qui peuvent expliquer les lieux de naissance des 2 enfants à Mayen et Ahrweiler.

Aujourd'hui, ce manuscrit est remis à la ville de Remagen/Unkelbach au nom de Madame Joly par respect et selon le souhait exprimé par son mari de son vivant.

 

Remagen-Schulbuch-zurueck-in-Unkelbach

In der Name von Frau Joly Chantal, Rückkehr die uralte „Schulchronik“ zur Stadt  Unkelbach

 

Links nach Rechts: Pascal Lullier Vorsitzender des Vereins "Amis de Remagen", Hans-Joachim Bergmann, Vorsitzender des Partnersausschusses von Remagen, Francis MILANI Vizevorsitzender des Vereins "Amis de Remagen", Herr Eich Ortsvorsteher der Stadt Unkelbach (mit der Schulchronik in den Händen), Herr Herbert Georgi, Bürgermeister der Stadt Remagen (mit seinem Sohn Philipp Verantwortlich für Übersetzung)

 

De gauche à droite: Pascal Lullier Président des "Amis de Remagen", Hans-Joachim Bergmann Président du comité de jumelage à Remagen, Francis MILANI Vice Président des "Amis de Remagen", M.Heich représentant de la ville d'Unkelbach (avec la chronique d'école entre les mains), M. Herbert Georgi, maire de Remagen (avec son fils Philipp responsable de la traduction)


Représentant un document historique authentique, Madame Joly Chantal entend par ce geste contribuer à la vérité historique avec ce manuscrit qui retrouve place dans sa ville. .
Elle entend également par cette restitution, laisser à sa fille une trace d'explication du travaille qu'elle a mené et mène encore aujourd'hui pour donner un sens à ce manuscrit dont elle ne connaît toujours pas la raison de sa présence dans la famille et l'apparent attachement que lui a porté de la famille Joly.

Kurt nous explique qu'il y a 20 ans, les habitants d'Unkelbach ont écrit un livre d'histoire sur leur village (paru en 1999). Il avaient alors à l'époque mené des recherches pour retrouver une chronique d'école, mais sans succès.
Selon Kurt, après guerre, la grande majorités des chroniques écrites par les maîtres d'école ont été détruits car ces derniers portaient un soutient particulier au régime d'Hitler.
 
A notre demande, Kurt Kleemann a mené des investigation à Ahrweiler pour trouver trace de la naissance de Christian Joly Ahrweiler, mais sans succès aussi.
Comme le fait remarquer Chantal Joly,  tous ceux qui mène des recherche comme moi pour leur arbre généalogique sont confrontés à de grande difficultés en Allemagne.
Madame Chantal Joly serait très contente de trouver de nouvelles réponses à ses questions.

Ce geste représente aussi pour notre association Amis de Remagen, le signe de l'amitié que nous portons à nos homologues de Remagen et de Unkelbach aujourd'hui rattachée à Remagen.
Le souci de l'échange, de l'amitié et de la transparence au delà des clivages du passé. 

 

Das Buch, das zwischen 1930 und 1946 wurde lang in einem Korb des Hauses von Frau Joly Chantal.

 

Frau Joly lebt in Frankreich (in der Nähe von Paris). Das Buch gehörte ihrem Mann Pascal und seinem Bruder Christian. Leider ist Pascal vor ein paar Monaten gestorben. Seine Eltern Simone und Guy hatten es ihm gegeben.

 

Simone und Guy sind Franzosen, die sehr lang in Deutschland gelebt und gearbeitet haben. Der Vater war Lehrer und die Mutter war für die UNO in Berlin tätig und hat am Ende des Krieges  dafür gesorgt, dass französische Zwangsarbeiter zurück nach Frankreich kamen. Später hat sich die Familie Joly in Forbach / Lothringen niedergelassen. Leider sind die Eltern früh verstorben.

Bei ihrer Tätigkeit haben die Eltern  viele bekannte Persönlichkeiten kennengelernt wie: .

Prinz Murat, Prinz Wiazemski.

 

Pascal ist in Mayen geboren und Christian ist in Ahrweiler geboren (als Franzose).  

Sie erinnern sich, sie hätten in einem großen Ahrweiler Haus gelebt. Offen ohne Mutter, weil sie für

UNO sehr beschäftig war, aber mit einer Haushälterin. .

 

Es sah so aus, das Buch war für die Familie Joly sehr wichtig, aber warum ? Keine Beantwortung hat Frau Joly gefunden.

 

Frau Joly hat noch Fragen, leider ist es nicht leicht in Deutschland Beantwortungen zu bekommen.

 

Madame Chantal Joly freut sich, dass die Chronik – dank der Amis de Remagen - jetzt an den Ort zurück kommt. Ihr verstorbener Mann hat diese Erinnerung an seine Eltern und ihre Zeit in Deutschland in Ehren gehalten. Sie macht es auch für eine historische Sache und sagt, das Buch gehört mir nicht, es gehört der Stadt Unkelbach. 

 

Sie macht es auch für Ihre Tochter, um ihr es später eine rechte Erklärung geben.

 

 

 

Unkelbach: 

 

Unkelbach

 

Unkelbach

 

Unkelbach

 

Unkelbach

 

Unkelbach

 

Unkelbach

 

Unkelbach

 

 

 

Unkelbach

 

Unkelbach

 

Unkelbach

 

Unkelbach

 

 

Unkelbach

 



Réagir


CAPTCHA